Reconnaissance d'objets nouveaux

Reconnaissance d'objets nouveaux

Ce test est basé sur la tendance naturelle des rongeurs à explorer préférentiellement un nouvel objet par rapport à un objet familier. Il permet de tester les animaux sans habituation préalable au contexte expérimental et ne nécessite pas l’utilisation de renforcement positif et/ou négatif, d’où un faible stress. Le fait de placer l’animal dans un nouvel environnement suffit à déclencher un éveil attentionnel qui se traduit par une exploration intensive. La préférence pour un nouvel objet nous permet d’estimer si la mémoire à court-terme est altérée et aussi de vérifier les capacités exploratoires et motrices des animaux.

Dans ce test de mémoire, à court ou à long terme, dans lequel on habitue un rongeur à être en contact avec deux objets, on remplace ensuite un des objets connus par un objet inconnu, et on mesure le temps passé autour de chaque objet. S’il est plus important pour l’objet nouveau, on en déduit que le rat se rappelle des objets familier et se rend compte que celui-ci il ne le connait (même principe que pour l’observation de la mémoire des nourrissons).

Une autre variante de ce test, impliquant une mémoire spatiale, consiste à présenter à l'animal une configuration donnée de 5 objets différents durant la séance d’acquisition, puis en déplaçant, lors de la séance de rétention, 2 des 5 objets. La performance de l’animal est alors évaluée en comparant l’exploration des objets déplacés à celle des objets non déplacés.

Prix (€)
Structure Prix par heure Prix par heure ≥ 12h
IRIB et autres GRRs 6 6
Université de Rouen hors GRRs 8 8
Autres académies 21 21
Non académique (privé) 35 35